Padoue

24-27 octobre 2019

Padoue

24-27 octobre 2019

26 août

AVANT LES GRANTURISMO LA FIAT QUE VOUS N'AVEZ JAMAIS VUE

in: VOITURES D'ÉPOQUE
images/4403/fiat-pre-granturismo.jpg

Une livrée voyante à rayures rouges et bleues, l'une des trois Ardita 518 avec la carrosserie de Bertone dont il existe une trace, participe à Padoue. Elle est exposée par le Registre Fiat italien, célébrant les années 30 du siècle dernier qui couronnent la Maison de Turin, reine de l'automobile italienne.

Peu de modèles et beaucoup de formes : c'est le panorama des années 30 de l'automobile italienne. Plusieurs petits producteurs et de nombreux carrossiers qui construisent sur des carrosseries nues selon les goûts des propriétaires. Mais sous les vêtements élégants de ces tôliers, la marque raconte l'histoire d'un marché qui se solidifie. Fiat est la Maison qui a conquis les routes, le principal acteur industriel de l'automobile en Italie. En 1931, il y avait 5 voitures en circulation pour 1000 habitants. Dans les années suivantes, grâce aussi aux effets de la crise de 1929 qui a conduit à la faillite de nombreux constructeurs « indépendants », un nombre croissant de ces voitures sera Fiat. Tout d'abord, il y a beaucoup de Balilla, que l'on peut définir comme le modèle « de base », même si l'on sait qu'à l'époque, le propriétaire d'une voiture était, dès le départ très riche.

Mais Fiat a aussi un modèle plus luxueux : l'Ardita, berline Gran Turismo avant que l'on commence à parler de Gran Turismo en trois versions : la 514 de 1500, la 518 de 2000 et la 527 de 2500. Malgré l'augmentation de cylindrée qui s'ensuit, l'Ardita ne sera jamais une voiture rapide : avec sa tonne et demie, elle est définitivement trop lourde. Elle reste cependant une voiture solide, massive et polyvalente dans toutes les configurations : coupé, spider et torpédo. 

La 518 S de 1935 exposée par le Registre Fiat italien Auto e Moto d'Epoca est avant tout une très belle voiture. Une spider sèche biplace, élégante dans ses lignes élancées imaginées par Mario Revelli de Beaumont et réalisée par Bertone, est l'un des trois exemplaires réalisés par le grand carrossier pour ce modèle dont nous avons des nouvelles. C'est aussi la première des quatre voitures historiques annoncées par le Registre à raconter la grande histoire de Fiat au salon de Padoue. Une histoire qui voit dans les années 30 le moment où FIAT consolide son leadership dans la motorisation naissante en Italie, la période où les racines de la gloire qui l'attend dans l'après-guerre vont s'implanter.

* Source Istat - https://www.istat.it/it/files/2011/03/Italia-in-cifre.pdf