Padoue

21-24 octobre 2021

Padoue

21-24 octobre 2021

15 mars

LE CANON SUPERLEGGERA

in: VOITURES D'ÉPOQUE
images/5834/13-int.jpg

L'intuition qui a tout changé

Lorsque Felice Bianchi Anderloni a fondé la carrosserie Touring en 1926 avec Gaetano Ponzoni, les voitures quittaient souvent l'usine sans coque ni carrosserie. C'était, ensuite, les carrossiers spécialisés qui les « habillaient » de façon originale.

À la fin des années 1930, Touring a breveté une idée ingénieuse : remplacer la structure de la carrosserie en bois par un cadre tubulaire composé de minces tubes d'acier au chrome-molybdène. La carrosserie et le châssis n'étaient donc plus séparés mais reliés entre eux, tandis que la « peau » extérieure de la voiture était complétée par de minces panneaux d'aluminium ou d'autres matériaux légers.

Mais ce n'est pas seulement cette intuition qui a fait l'histoire. Isotta Fraschini, Lancia Dilambda et Astura, Alfa Romeo, Bristol et Ferrari : chaque Touring Superleggera est unique, chacune se décline en comprenant et en respectant scrupuleusement les caractéristiques du modèle de départ.

Cependant, toutes, de la première Alfa Romeo 6C 2300B de la Mille Miglia 1937  à la dernière Lamborghini 400 GTV  Flying Star II de 1966, appliquent avec rigueur, cohérence et, toujours, en même temps, deux principes stylistiques fondamentaux : « Le poids est l'ennemi, la résistance de l'air est l'obstacle »

C'est l'essence même de la marque « Touring Superleggera ».

 

Felice Bianchi Anderloni et son fils Carlo Felice ont adhéré à ces principes - corroborés par des études aéronautiques et des essais en soufflerie - tant que leur carrosserie était en activité.

Un véritable canon qui nous a donné quelques-unes des plus belles voitures de l'histoire des moteurs.

Pour plus d'informations www.registrotouringsuperleggera.com